P 04 : Histoire (2)

 

Le contexte de la IVe Provinciale

RAPIN René, Mémoires, II, éd. Aubineau, p. 361 sq.

JOUSLIN Olivier, La campagne des Provinciales de Pascal, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2007, p. 116 sq.

10 février 1656. Lettre de la Mère Angélique à la reine de Pologne

BUGNION-SECRÉTAN Perle, Mère Angélique Arnauld, Paris, Cerf, 1991, p. 199. Sur les menaces qui pèsent sur Port-Royal.

10 février 1656. Discussion en Sorbonne, après le souper, entre docteurs augustiniens et molinistes

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 253. Morel déclare que c’est la manière des hérétiques d’écrire contre les décrets de la Faculté, et que Calvin en a usé ainsi. Emportement de Morel, qui traite Meusnier et Quéras d’hérétiques.

11 février 1656. Un acte de protestation contre la censure est achevé chez Pontchâteau

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 162. Voir JOVY Ernest, Études pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 125 sq.

11 février 1656. Tentative d’accommodement du P. Fronteau

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 162. Voir JOVY Ernest, Etudes pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 126-127.

GRES-GAYER Jacques M., En Sorbonne. Autour des Provinciales, Édition critique des Mémoires de Beaubrun (1655-1656), Paris, Klincksieck, 1997, p. 645.

12 février 1656. Publication de la troisième Provinciale

OC III, éd. J. Mesnard, p. 449. Vif succès.

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 163.

12-13 février 1656. Lettre apologétique d’Arnauld d’Andilly à Mazarin

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 163. Voir p. 175 sur l’accueil reçu par cette lettre. Lettre “écrite avec une liberté et force extraordinaire” et qui “mérite d’être lue”. Voir JOVY Ernest, Etudes pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 128.

GRES-GAYER Jacques M., En Sorbonne. Autour des Provinciales, Édition critique des Mémoires de Beaubrun (1655-1656), Paris, Klincksieck, 1997, p. 648.

SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, p. 163. La lettre est remise par l’évêque de Coutances Auvry ; elle n’a pour réponse qu’un billet de Pomponne, fils d’Arnauld d’Andilly, qui note le mécontentement de Mazarin.

PLAINEMAISON Jacques, in Méthodes..., p. 243, n. 2. Lettre “pour faire arrêter la censure”.

JANSEN Paule, Arnauld d’Andilly, p. 77 sq.Voir p. 82, sur le mauvais accueil de Mazarin, et p. 83, la réaction d’Arnauld d’Andilly, le 18 février 1656. « Que si les hommes condamnent mon frère sur la terre, sans avoir seulement daigné considérer ses raisons et ses sentiments, quoiqu’il les ait éclaircis par divers écrits signés de sa main, et sans avoir même voulu souffrir qu’on opinât sur la satisfaction si humble qu’il avait faite à Messieurs les évêques et envoyée à la faculté touchant la question de fait, il espère que Dieu ne le condamnera point dans le ciel... »

13 février 1656. Lettre d’Antoine Arnauld à la Mère Angélique de Saint-Jean

ARNAULD Antoine, Œuvres, I, p. 104.

13 février 1656. Messe d’ouverture officielle de l’Assemblée générale du clergé

RETZ, Œuvres complètes, I, Œuvres oratoires, politiques et religieuses, éd. J. Delon, dans Œuvres complètes, t. 1, Paris, Champion, 2005, p. 31.

14 février 1656. Du Gué de Bagnols annonce que les cabales s’organisent contre Port-Royal

JOUSLIN Olivier, Pascal et le dialogue polémique, Thèse, p. 1054.

14 février 1656. Saint-Gilles et Luzancy sollicitent le procureur du roi du Châtelet, Bonneau, pour la libération de Savreux

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire e Port-Royal, éd. J. Lesaulnier et P. Ernst, Paris, Nolin, 2008, p. 28 sq. et p. 164. Voir JOVY Ernest, Études pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 128.

15 février 1656. Lettre de Claude Auvry à Mazarin

JANSEN Paule, Arnauld d’Andilly défenseur de Port-Royal, p. 82 sq.

15 février 1656. Lettre d’Antoine Arnauld à la Mère Angélique de Saint-Jean

ARNAULD Antoine, Œuvres, I, p. 105.

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 166. « C’est aujourd’hui le jour qu’on doit me rayer du nombre des docteurs. J’espère en la bonté de Dieu qu’il ne me rayera point pour cela du nombre de ses serviteurs. C’est la seule qualité que je désire conserver. »

16 février 1656. Élargissement de Savreux

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 167 ; JOVY Ernest, Études pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 131.

OC III, éd. J. Mesnard, p. 449.

18 février 1656. Assemblée des docteurs molinistes pour la publication de la censure

OC III, éd. J. Mesnard, p. 449. Invités à signer la censure contre Arnauld, beaucoup de docteurs de Sorbonne s’exécutent.

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 167.

18 février 1656. Invités à signer la censure d’Arnauld, beaucoup de docteurs de Sorbonne s’exécutent

OC III, p. 449.

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 167.

DUMAS Hilaire, Histoire des cinq propositions, t. 1, p. 153-181.

18 février 1656. Arnauld d’Andilly écrit à l’évêque de Coutances, puis à la Reine, en faveur de son frère

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 175.

JANSEN Paule, Arnauld d’Andilly, p. 83 sq.

Inquiétude des Curés de Paris pour la signature de la censure

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 168-169 ; JOVY Ernest, Etudes pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 133.

21 février 1656. Le secrétaire d’Etat Loménie de Brienne déclare savoir que le nonce, sur l’ordre du pape, a demandé à Mazarin de disperser les personnes du dehors de Port-Royal des Champs

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 169. En fait, renseignements pris, le pape n’a pas prononcé ces paroles.

21 février 16556. Rousse, curé de Saint-Roch, déclare nettement à une envoyée de la reine qu’il n’a pas signé la censure d’Arnauld

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 169.

22 février 1656. Lettre écrite à un abbé par un docteur

Lettre écrite à un abbé par un docteur sur le sujet des trois lettres écrites à un provincial par un de ses amis, Paris, le 22 février 1656 (signée N.), 18 p. in-4° (Bibliothèque de Port-Royal : P. R. 382).

Provinciales, éd. Cognet, p. 53 ; date cet écrit cette première tentative de réponse, dont l’auteur demeure inconnu, du 22 février 1656. Voir GEF IV, p. 228.

JOUSLIN Olivier, La campagne des Provinciales de Pascal. Étude d’un dialogue polémique, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2007, p. 109 sq. Cet opuscule est considéré comme la première réponse aux Provinciales. Il ne sera pas repris dans le recueil collectif des réponses officielles des jésuites. L’impression est hâtive, avec de nombreuses coquilles. L’auteur anonyme soutient que par les Provinciales, les jansénistes condamnés cherchent un soulagement en attaquant les moines. Par rétorsion, l’auteur accuse les jansénistes d’avoir des contacts avec l’Angleterre et la Hollande républicaines : p 113. L’accusation d’hérésie est aussi portée contre les gens de Port-Royal. Mais l’auteur écrit qu’il faut être indulgent : ce sont toujours des enfants de l’Église. Ils sont plus brouillons et légers que dangereux.

GAY Jean-Pascal, Morales en conflit. Théologie et polémique au Grand Siècle (1640-1700), Paris, Cerf, 2011, p. 174 sq.

22 février 1656. Seconde lettre de Holden à Féret pour justifier sa conduite dans l’affaire Arnauld

DE FRANCESCHI Sylvio, Entre saint Augustin et saint Thomas. Les jansénistes et le refuge thomiste (1653-1663) : à propos des 1re, 2e et 3e Provinciales, Paris, Nolin, 2009, p. 98.

23 février 1656. Sainte-Beuve interrogé par le doyen de la faculté, mais refuse de signer la censure

AUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 171.

24 février 1656. Achevé d’imprimer de la Censure de la sacrée faculté de théologie de Paris

24 février 1656. Lettre de cachet interdisant à Jacques de Sainte-Beuve d’enseigner

JOVY Ernest, Études pascaliennes, IX, Le Journal de M. de Saint-Gilles, p. 204-205. Lettre de cachet du 24 février 1656 lui interdisant d’enseigner :

25 février 1656. PASCAL, Quatrième lettre écrite à un Provincial

OC III, éd. J. Mesnard, p. 449. La date de publication n’est pas connue.

BAUDRY DE SAINT-GILLES D’ASSON Antoine, Journal d’un solitaire de Port-Royal, éd. Ernst et Lesaulnier, Paris, Nolin, 2008, p. 171. Saint-Gilles n’en parle pas.

DE FRANCESCHI Sylvio, Entre saint Augustin et saint Thomas. Les jansénistes et le refuge thomiste (1653-1663) : à propos des 1re, 2e et 3e Provinciales, Paris, Nolin, 2009, p. 99.

THIROUIN Laurent, « De la facilité des commandements », Quaderni leif, 13, 2015, p. 123-139.